Var Matin en parle !

21 Oct 2019

Toute la journée d’hier, grâce à l’association littéraire « Plumes d’Azur », quarante-cinq auteurs de la région se sont réunis dans la salle Adrien-Scarantino à l’occasion du premier Salon du livre de Six-Fours.

Présidée par Dominique Van Éecke, cette association est considérée comme un véritable soutien par les écrivains dont le parcours est souvent semé d’embûches entre l’écriture, la relecture, l’impression et la commercialisation.

« Les salons organisés pendant l’année sont un moyen de les sortir de l’anonymat, explique-t-elle. Mais le nombre de visiteurs est à différencier du nombre d’acheteurs. » Vendre un livre en étant peu connu est en effet difficile, car l’acheteur doit faire confiance. Le thème est certes important, mais la qualité rédactionnelle l’est tout autant. Dialoguer avec l’auteur est alors une première approche révélatrice.

Trois associations

Pour soutenir le maximum d’auteurs, « Plumes d’Azur » a mutualisé ses compétences avec deux autres associations locales : « Le cercle des auteurs bandolais » et « Des mots des livres ». Ce sont donc environ 200 écrivains que vous pouvez découvrir et soutenir en devenant adhérent à ces associations. Donner un petit coup de pouce à cette manne littéraire, à ces histoires qui ne demandent qu’à être lues et appréciées, c’est aussi valoriser l’expression littéraire locale qui fait souvent référence à notre patrimoine local, géographique et historique.

Ce premier salon littéraire sur Six-Fours a été timide. Espérons qu’il prenne l’ampleur de celui de Bormes-les-Mimosas avec ses 2 000 visiteurs et où les auteurs sont accueillis gracieusement, tout comme à Bagnols-en-Forêt.

Extrait de l’article de VAR MATIN : Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter !