Interview de France Net Infos

1 Mar 2021 | À la une, Interviews, Presse

À l’occasion de la sortie de mon nouveau roman, « Les tuer tous ! », la journaliste Alice Masson de France Net Infos m’a proposé une interview pour vous en dire plus sur cette nouvelle histoire. Un grand merci à elle et bonne lecture !

Frédéric Rocchia est un de mes auteurs indépendants préférés, autant par son talent d’écriture que par ses qualités humaines. Il m’a fait le grand plaisir de répondre à quelques questions pour présenter son nouveau polar : Les tuer tous paru chez Ma maison d’édition.

Le pitch du roman :
Octobre 1990. Le mauvais temps s’installe sur la ville de Deilton et avec lui une sombre histoire de meurtres. La police est sur les dents. La presse accuse l’ancienne mafia, défaite un an plus tôt, d’être derrière ces crimes. Mais la célèbre criminologue, Elen Kern, ne partage pas l’avis de la majorité. De profonds secrets devront être révélés pour lever le voile sur l’identité de l’assassin et résoudre l’enquête la plus controversée de la décennie.

FranceNetInfos : À l’occasion de la sortie de ton cinquième et nouveau roman, « Les tuer tous ! », pourrais-tu nous en dire plus sur cette nouvelle histoire que tu as écrite ?
Frédéric Rocchia : « Les tuer tous ! » est avant tout un polar noir. L’histoire se déroule dans la ville de Deilton aux États-Unis dans les années 90. On va suivre l’enquête d’une criminologue très célèbre, Elen Kern, qui va tenter d’élucider une série de meurtres qui effraie la population de plus en plus. Mais rien ne sera simple. Elen va devoir travailler aux côtés d’un inspecteur assez particulier et l’opinion publique ainsi que la presse ne vont pas non plus l’aider.

FNI : Tu as habitué tes lecteurs et lectrices à de l’intrigue truffée de suspense à chaque chapitre. Est-ce toujours le cas dans ce nouveau roman ?
FR : C’est le moins que l’on puisse dire. J’aime être surpris lorsque je lis un roman, alors j’écris de la même façon. Ici, rien n’est évident. On passe de révélations en révélations, de fausses pistes à de vraies pistes, et élucider cette affaire ne sera la chose la plus évidente pour Elen. Mais surtout, comme j’aime le faire habituellement, on va apprendre à connaître les personnages progressivement ce qui pourrait bien changer la façon d’envisager le dénouement de toute cette histoire. Les lieux, et les rencontres qui vont jalonner ce polar ont tous une importance non négligeable. Il faudra savoir garder l’œil ouvert, car chaque petite information peut devenir très vite un indice qui vous permettra de comprendre ce qui se passe réellement.

FNI : Dans tous tes romans, tu abordes une thématique précise qui te tient à cœur. Qu’y a-t-il derrière cette sombre histoire que tu nous as concoctée ?
FR : Oui, c’est vrai que j’aime parler de sujets qui me touchent dans chacune de mes histoires. Dans « Les tuer tous », j’aborde la question de l’influence de nos sociétés sur nos vies personnelles. C’est un vaste sujet, mais il y a différentes manières de l’aborder. Pour être plus précis, cette histoire parle avant tout de personnes qui doivent affronter la vie avec leurs douleurs, leurs difficultés, leur vécu et leur ressenti. Deilton est une ville divisée en trois quartiers très disparates. Le sud très riche, contraste avec un centre urbain très consumériste, et un nord laissé à l’abandon, dans lequel les usines et le port marchand ont fermés laissant les habitants à l’abandon. Ce décor finalement assez classique a généré au fil des années des tensions, des drames et mes personnages vont devoir composer avec le monde dans lequel ils vivent. Rien n’est simple dans leur vie, et chacun devra assumer ses choix. J’ai donc voulu avant d’écrire un polar, relater la vie d’inconnus pris dans un moment de leur existence et les mettre en lumière pour tenter de comprendre ce qui nous anime chaque jour dans notre monde moderne.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter !