“L’histoire est passionnante du début jusqu’à la fin. La fin laisse sans voix.”

10 Mar 2020

« Une histoire intense»

La structure du récit :

Le récit débute en mars et se déroule sur plusieurs semaines. Chaque chapitre alterne entre les trois personnages principaux. 

Le sujet du livre :

Trois personnages principaux, chacun différent des autres et avec leurs lots de secrets (connus ou pas). Quand ceux-ci se décident à se montrer au grand jour, cela va considérablement changer le cours de leur vies. Cela va se faire d’une manière plus ou moins brutale.

Les thèmes :

secrets,

vies difficiles,

révélations,

enquêtes,

meurtres.

Les personnages principaux :

Sam : il vient d’avoir trente ans. Il se demande à quoi se résume sa vie. En effet, il se fait régulièrement insulté par son beau-père et son demi-frère. Pourquoi prendre le temps de répondre et se sentir rabaisser par ceux qui vous jugent quand eux-même ne valent pas mieux. Sa mère est limite possessive. Il a perdu son travail car il s’est fait licencié pour faute grave. Pour couronner le tout, sa copine l’a largué.

Patrick et Lucas : beau-père et demi-frère de Sam. Ils sont considérés ennuyeux et stupides par Sam. Ils n’ont jamais brillé par leurs intelligences, se disent supérieurs et ambitieux mais sont pathétiques et pernicieux.

Carole : elle a dépassé la cinquantaine. Elle a brillamment obtenu son diplôme d’infirmière quand elle était étudiante et travaille dans l’unique centre médical de la rive nord. Elle voulait changer les choses mais rien n’y fait. Handicapée par sa timidité, sa meilleure amie est tout autre. Elles se connaissent depuis leur treize ans. Mais une violente dispute les a séparées. 

Margaux : vit avec sa mère dans une caravane. Elle se prostitue comme sa mère. Cette dernière, pendant la grossesse, n’a pas arrêté ses mauvaises habitudes (alcool, les substances douteuses et les médicaments), ce qui cause du tord à la jeune fille.  Elle a hérité d’un mauvais début dans la vie entre une mère prostituée et un père inconnu.

Le décor :

Il se situe à Bannefieu. La commune a été séparée de sa presqu’île pendant la seconde guerre mondiale. Les habitants avait fait exploser la seule bande de terre qui reliait le nord au sud. Mais ce n’est qu’officieux.  Quand on est trouédan, il s’agit de le rester et de ne surtout pas faire de vagues sur la rive sud. Une navette relie les deux rives. Au nord, ils sont abandonnés à leur sort et vivent de peu, de rien. La délinquance, la drogue et la prostitution se sont installées pour régner en maître, alimentant encore plus les préjugés des sudistes de Bannefieu, pour leur plus grande satisfaction.

La tonalité et l’atmosphère :

Une atmosphère teintée de secrets de tout bord, trois enquêtes surprenantes avec des révélations qui laissent sans voix. Il est difficile de comprendre la mentalité de ceux du sud envers ceux du nord. Il ne font qu’alimenter la mauvaise réputation du nord. Les enquêtes sont rondement menées. 

Le style :

Le style de l’auteur est une première. Je ne fus pas déçue de lire ce roman.

Les personnages sont tout en profondeur et suffisamment décrits pour comprendre leurs réactions face aux événements qui leur arrive.

L’histoire est passionnante du début jusqu’à la fin. Et, surtout, bien retenir les liens que peuvent avoir les personnages entre eux.

La fin est tout bonnement bien écrite.

L’ensemble est rondement bien mené et je me suis prise au jeu des enquêtes.

Avis personnel :

Être plongée dans ce roman m’a fait oublier toute réalité. Comment ne pas tenter de comprendre le pourquoi du comment avant la fin mais impossible de le trouver car la fin laisse sans voix.

Je recommande.

Un immense merci à “Partage de lecture”
pour cette chronique !

Retrouvez l’intégralité de cette chronique ICI.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter !