France Net Infos Interview

30 Août 2019

Alice Masson de France Net Infos est venue à ma rencontre pour me proposer une interview à propos de mon nouveau roman “Les Racines bleues”. Un grand merci pour son travail que vous pouvez retrouver en intégralité ICI.

3 questions à … Frédéric Rocchia, auteur du thriller Les Racines Bleues

Frédéric Rocchia est un auteur libre, inspiré et indépendant. Avec son nouveau livre qui sortira le 1er septembre 2019 : Les racines bleues chez Ma maison d’édition, il signe un thriller poignant basé sur les secrets de famille qui sont plus nombreux qu’on ne le pense. La plupart restent ignorés et disparaissent avec les anciens. Cependant, il arrive que dans certains cas, la révélation d’un secret de famille bouleverse l’ordre des choses, change des vies entières. Dans ce nouveau thriller, vous découvrirez que les secrets de famille peuvent parfois faire basculer votre existence sans prévenir. Sam, Carole et Margaux, aux vies pourtant banales, vont l’apprendre à leurs dépens.


Frédéric Rocchia

Frédéric Rocchia a accepté avec gentillesse et sincérité de répondre à nos 3 questions à…

Interview :

FRANCENETINFOS : Bonjour Frédéric, on peut lire sur ton site que tu es généticien et criminologue, comment en es-tu arrivé à l’écriture ?

FREDERIC ROCCHIA : Tout a commencé au CP quand j’étais tout petit. J’ai lu une de mes premières histoires. Deux jeunes enfants au coin d’un feu. Tout paraissait si paisible. J’ai tout de suite compris que j’avais envie d’écrire des histoires où je me sentirai bien.

Dès le CM1, j’ai écris un petit roman de science fiction, « Le trou noir » et des tonnes de bandes dessinées, nommées « Fred, le journal interdit au triste ». Quand mes amis dans la cour ont vu ça, ils m’ont tout de suite demandé si je pouvais leur en écrire et c’est ce que j’ai fait.

Voila comment j’ai vraiment commencé ma vie d’auteur !

Les années ont passé, et j’ai commencé à écrire des chansons que j’accompagnais de ma guitare et de mon accordéon.

Mais comme « il fallait faire des études pour avoir une bonne situation » dixit mes parents, j’ai fait des études de biologie. J’y ai découvert des tonnes de choses qui m’ont passionnées. Mais, après avoir terminé ma maitrise de génétique, je suis parti sur Paris pour étudier la criminologie afin d’intégrer la police scientifique. Une fuite vers ailleurs surtout …

Une fois mes études terminées, j’ai commencé à jouer dans de petits bars de jazz, et finalement j’ai décidé de ne faire plus que ça.

Enfin de retour à Marseille, j’ai passé d’abord 3 années à ne vivre que la nuit, faire des concerts et écrire 2 albums musicaux sous le pseudo d’Astoban.

Puis j’ai repris les petits boulots alimentaires pour finalement tout plaquer une nouvelle fois et me lancer dans la grande aventure du roman dès 2015.

Mon premier roman, Le secret de la lune, a été le fruit de 10 années de réflexion, surtout 10 années à tourner autour du pot, pour m’avouer finalement que j’avais toujours été fait pour ça, écrire, et rien d’autre ! Aujourd’hui je suis heureux, comblé et je ne reviendrai jamais en arrière !


Les racines bleues

FNI : Tu sors ton cinquième roman « Les racines bleues », comment as-tu conçu ce magnifique « nouveau-né » et en général comment construis-tu tes histoires ?

FR : Les histoires arrivent comme ça. D’une seule traite. J’ai toujours une intrigue qui arrive dans mes pensées avec la fin. Après je laisse mûrir tout ça dans ma tête sans rien écrire pendant plusieurs jours. Puis je commence à prendre quelques notes sur mon portable. Les idées principales, un peu en vrac.

Après je commence à écrire sur un cahier des éléments plus précis. Ensuite je rédige un corpus où je bosse chaque personnage, leur vie passée bien avant le livre, les décors, l’époque, le contexte, la chronologie. Je suis un peu fou quelques fois, un peu trop méthodique 😉

Enfin quand je tiens mon histoire et toutes ses mécaniques, je commence à la diviser en grosses parties que je développe, puis en plus petites, enfin je chapitre.

Quand toute cette phase est terminée, je travaille chapitre par chapitre.

Je commence à rédiger une fiche chapitre avec le début et la fin, les scènes, les protagonistes, le moment clé et le dénouement du chapitre.

Quand cela est fait, je fais un lâcher prise et je me lance sur mon ordinateur et commence à rédiger.

À ce moment précis, tout le travail que j’ai accompli jusqu’ici ma tellement imprégné de mon histoire que c’est comme si je la revisitai.

Tout coule de source. Mais je suis pris dans dynamique où j’écris ce que les personnages me dictent, c’est étonnant mais c’est vrai !

Une alchimie incroyable de notre cerveau !

Ainsi tout en continuant de rédiger les chapitres les uns après les autres, l’intrigue s’affine dans ma tête et sur le papier, les mécaniques s’imbriquent de mieux en mieux jusqu’à atteindre l’exacte logique que j’avais dans l’esprit sans le savoir. On ne peut pas se mentir, surtout lorsque l’on aime le suspense comme moi. Je déteste lorsque les choses sont parachutées comme ça. Je n’aime pas la facilité. Du coup j’écris ce que j’aime lire. Lorsque tout est parfaitement calibré au niveau de l’intrigue, on le sait. On ne peut pas se tromper. Ainsi l’histoire que j’avais dans la tête se déroule dans une écriture que j’espère maitriser du mieux que je peux.

Pour parler de mon nouveau roman, LES RACINES BLEUES, certes il aborde le sujet des secrets de famille que je trouve très intéressant car il nous concerne tous. Mais j’avais surtout par ce biais envie de traiter d’autres sujets plus profonds qui me tiennent à cœur, comme la condition féminine et la discrimination d’une manière générale.

Je n’écris jamais pour faire volontairement passer un message. Mais la plupart du temps, j’ai toujours quelque chose à dire. C’est comme ça !

Ah oui une dernière chose, comme vous avez pu le remarquer, je parle beaucoup, comme dans la vraie vie. Du coup, j’adore les dialogues et mes romans en sont confits !


Capsule

FNI :  Et nous, on adore t’écouter ! Ton univers semble assez sombre, tu as écrit des romans d’anticipation, des thrillers, ton dernier livre parle de secrets, est-ce qu’un jour tu pourrais écrire sur un sujet léger, une romance ou un roman feelgood par exemple ?

FR : Je suis de nature joyeuse. Je m’émerveille d’un rien. J’adore quand les gens sont heureux. La bienveillance est mon amie !

Pourtant lorsque j’écrivais des chansons, elles étaient très souvent tristes, empreintes de nostalgie, de mélancolie.

Dans mes romans, il y a toujours, malgré la noirceur de certains passages, une grande notre positive. Alors peut-être peut-on penser que mon univers est sombre, mais je pense qu’il est plutôt réel. Ni tout blanc, ni tout noir. Seulement très nuancé avec la vie, la vraie qui nous traverse malgré nous.

J’aime parler des gens et de leur rapport aux autres.

Mais pour vous faire mentir, mon prochain roman ne sera pas noir. Mais je n’en dis pas plus …

Merci pour cet interview !

Merci à toi Frédéric qui nous a livré avec pudeur et sincérité une belle interview sur son parcours, son travail et ses projets !

Et si l’on passait l’été ensemble !
Heureux de vous annoncer toutes les dates pendant lesquelles je vais venir à votre rencontre pour discuter littérature, échanger sur mes livres et mes histoires et bien-sûr parler de mon nouveau roman qui sortira dès la fin de l’été !
À très bientôt !
Pour plus d’infos RDV sur la rubrique DEDICACES !

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter !