« Une histoire captivante, bluffante et pleine de suspense »

30 Jan 2021 | Chroniques-La Disparition De Natacha B.

Je connais déjà Frédéric Rocchia pour avoir lu deux de ses romans cette année, « Ce que le temps fera de nos vies» et « Les racines bleues » où j’ai déjà pu apprécier son talent de conteur d’histoire à suspense. Et plus je le lis, et plus j’apprécie sa façon de mener une énigme, et surtout de retourner le cerveau du lecteur. Et ce troisième roman ne fait pas exception à la règle.

 

J’ai fait la connaissance de l’inspecteur Leo Noct et de sa stagiaire Charlotte Mauvin. Ils doivent enquêter sur la disparition de la jeune Natacha B. qui n’a plus donné de nouvelles depuis plusieurs mois. Une de ses amies proches est venue au commissariat pour demander comment la chercher, Noct et Charlotte vont donc s’intéresser à l’affaire. Celle-ci va les mener dans un petit village, Ragevain. Les parents de Natacha tiennent le café du village, qui fait de temps à autre le soir, club de jazz. C’est le père de Natacha qui est le plus inquiet, sa mère, quant à elle, pense que c’est une tocade de la part de sa fille, qu’elle se cache quelque part et qu’elle reviendra. Noct et Charlotte vont interroger les habitants, louer une chambre et passer ainsi quelques jours parmi les habitants. Ils vont rencontrer toute sorte de personnes, certaines assez extravagantes, des farfelues, des plus sérieuses, certaines connaissaient bien Natacha, d’autres sont plus proches des parents. Chacun a son avis sur cette disparition. À Noct de trier le vrai du faux, de remonter les pistes, de démêler les infos qu’il récolte. Il va devoir remonter loin, dans des secrets de famille bien enfouis, que mêmes les intéressés ne connaissent pas. Bref, un énorme sac de nœuds.

 

Et moi, j’ai bien aimé ce sac de nœuds, me faire balloter entre les différents personnages, entre les secrets qu’ils cachent, ce qu’ils veulent bien révéler et ce qu’ils veulent taire. Plus j’avançais dans l’enquête et plus je me posais de questions. L’auteur conduit le tout d’une main de maître. On ressent parfaitement sa formation de criminologue et également de généticien, je ne dirais rien sur ce sujet pour ne pas spoiler, mais la génétique tiendra un rôle important dans l’histoire et la résolution de l’enquête. Je me suis fait berner et avoir bien souvent. Quand je pensais savoir ou quand j’avais un soupçon sur l’un des personnages, tout ce que j’avais imaginé tombait à l’eau ou était démonté par de nouvelles vérités. Et ce, jusqu’à la toute fin, même quand le plus gros de l’enquête est résolu, il reste encore quelques petites infos qui chamboulent tout ce que vous avez imaginé.  C’est vraiment très bien joué de la part de Frédéric Rocchia.

 

Le style est très bon, très fluide, les descriptions des différents lieux sont faites avec beaucoup de finesse et sans alourdir le texte. L’auteur a le souci du détail sans jamais perdre son lecteur. Il y a beaucoup de personnages, mais on ne se perd pas entre eux, car ils ont tous des spécificités qui font qu’on ne peut pas les oublier et qu’on les reconnait très vite. L’humour est également bien présent et allège certaines scènes plus sérieuses ou fortes émotionnellement. Je me suis, par exemple, beaucoup amusé avec les vieilles sœurs qui préparent un repas à Noct et Charlotte hors du commun. Impossible de ne pas sourire ou rire lorsqu’elles expliquent les plats aux assemblages bizarres. Les émotions sont bien entendu au rendez-vous, il est difficile de ne rien ressentir quand on en apprend plus sur la vie de Natacha ou d’autres personnages. Ceux-ci sont très bien travaillés, et on s’attache à eux très facilement malgré la narration  qui est faite à la troisième personne du singulier. Le parler des personnages collent à leurs personnalités, la gouaille et le patois de certains font bien souvent sourire. Et tout ne serait pas complet si je ne parlais pas de l’ambiance jazzy qui règne bien souvent dans l’histoire puisque certains personnages font partie d’un groupe de jazz qui joue dans le bar-club des parents de la disparue. Cela rajoute une atmosphère très agréable.

 

Je me suis régalée avec cette lecture et j’ai passé un très bon moment. L’histoire semble banale au départ, on pense qu’il s’agit d’une simple disparition, mais cela va se complexifier au fur et à mesure, et c’est alors qu’on se rend compte que tout n’est pas si simple que cela. Que certaines apparences sont bien trompeuses, et que l’on se fait berner. Et ce qui est également très fort c’est des se rendre compte que tous les personnages ont un rôle dans l’histoire et qu’aucun n’est là pour faire office de figurant. Et quand on s’aperçoit cela, on soupçonne chaque personnage et on se demande surtout ce qu’il peut bien cacher. Frédéric Rocchia a vraiment du talent pour nous offrir une enquête si bien ficelée. Et l’inspecteur Noct est un personnage hors du commun, qui m’a souvent fait penser à Sherlock  Holmes  dans sa façon de recouper les indices et de mener son enquête. 

 

J’ai passé un excellent moment de lecture, qui s’est faite avec une certaine avidité, et une forte envie de savoir ce qu’il va se passer. Du coup, ma lecture s’est faite rapidement, même si j’avais envie de rester dans l’ambiance et de prolonger ma lecture, mon envie de savoir le mot de la fin a été plus fort que tout le reste. Et plus cette fin approchait, et moins j’avais envie de poser mon livre, la tension monte, la révélation arrive, et là, j’ai pris le temps de faire une pause pour bien tout assimiler. Et j’adore quand un roman fait cet effet.

 

Ce troisième roman que je lis de Frédéric Rocchia me confirme son talent et mon envie de continuer à le suivre et à le lire. J’ai aimé ces trois histoires de la même façon, j’ai peut-être été plus bluffée par celui-ci, même après lecture, je suis encore épatée de certains faits qui m’ont scotchée à mon fauteuil.

Si vous ne connaissez pas encore Frédéric Rocchia, n’hésitez pas, je vous le recommande vivement et ce roman ci également. Une histoire qui peut vous paraître simple au premier abord mais qui va se corser petit à petit pour donner au final, une histoire bien aboutie, bien construite, aux révélations insoupçonnables. Je garderai un très bon souvenir de cette lecture. J’ai déjà hâte de lire un nouveau roman de cet auteur pour voir vers où il va bien pouvoir m’emmener cette fois-ci.

 

Je tiens à remercier Frédéric Rocchia de m’avoir contactée pour me proposer son roman, merci pour ce très bon moment.

Un immense merci à MARIE NIEL LIT
pour cette chronique !

Retrouvez l’intégralité de cette chronique ICI.

La Disparition de Natacha B. | POLAR

Disponible sur Amazon en Broché ou E-book

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter !

[mailpoet_form id="3"]